Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : 沖武館 Okibukan
  • 沖武館 Okibukan
  • : Mensôre Uchinâ-blog. Un petit blog de présentation de l'île berceau du karate et du kobudô. Ici, je parlerais tout autant des arts de combat d'Okinawa, que de la culture trop méconnue de cette partie du Japon.
  • Contact

Visiteurs


Il y a actuellement visiteur(s)

Recherche

Annonces

                                                                    SourcesFujian

 

Le livre "Karaté d'Okinawa, les sources du Fujian"

Détails sur le contenu

 

Disponible à la Fnac

Egalement disponible chez Budostore

34 RUE DE LA MONTAGNE SAINTE GENEVIEVE

75005 PARIS

Et toujours en commande

Bon de commande au format MS-Word

 et au format PDF

 

Griffes.jpg

Le livre "Karaté d'Okinawa, entre les griffes du dragon, du Tigre et de la Grue"

Disponible sur Amazon.fr

28 octobre 2010 4 28 /10 /octobre /2010 06:13

King Sho ShinShō Shin, né en 1465, fut le troisième roi de la seconde dynastie de Ryûkyû. Son règne débuta à l'âge de 22 ans en 1477 et fut décrit comme « l’âge d’or d'Okinawa » tant pour des raisons d’expansion commerciales que pour l’expansion du territoire, de paix relative.

Une grande partie du système administratif du royaume et de son économie est due aux réformes qui se sont produites pendant le règne de Sho Shin. Par ces réformes, le gouvernement devenait plus centralisé, institutionnalisé et organisé, les aji (seigneurs locaux) perdirent progressivement de leur puissance et de leur indépendance, et étaient de plus en plus étroitement liée à l'administration centrale de Shuri.

Afin de renforcer le contrôle central sur le Royaume et empêcher les insurrections de la part des aji, Shō Shin ordonna à tous de résider près de son château de Shuri, de plus, il les fit désarmer et réunit toutes les armes dans un entrepôt sévèrement gardé.

Ainsi séparés de leurs terres et de leurs populations ces aji furent beaucoup moins en mesure d'agir indépendamment, de plus cette obligation de séjourner coutait très cher, ce qui, par contrecoup, fut très bénéfique à l’économie de la région proche du château de Shuri.

Afin de plus encore assujettir les aji au pouvoir central, shô shin décréta que ceux-ci devrait résider à des endroits spécifiques. Les seigneurs de Hokuzan, Chûzan et Nanzan étaient regroupés dans des quartiers respectant ces anciens territoires.

Une autre stratégie mise en place par Shô Shin fut les alliances par mariages. Par ce biais, les aji furent peu à peu intégrés au pouvoir central et les envies de rebellions finirent par disparaitre.

 

Durant le règne de Shô Shin, de majeurs évènements et réformes eurent lieux.


Shô Shin décéda en 1526.

Partager cet article

Repost 0
Published by Chinen - dans Histoire
commenter cet article

commentaires

Rafe Guttman 06/03/2012 16:56

Monsieur Lebigot,

Je vais vous épargner de trop longues lignes sur ma vie. Simplement que j'ai 20 ans, et que j'ai repris le Karaté cette année, en ceinture blanche. J'avais commencé à pratiquer il y a trois ans
mais un accident (fracture tibia) m'a tenu éloigné du Dojo pendant quelques temps. Aujourd'hui mon genou droit et toujours un peu plus faible mais la pratique y remédie et me fait beaucoup de
bien.

J'ai également grandi entre ces deux périodes, et aborde le Karaté avec un intérêt très vif aujourd'hui. Aussi j'ai été impressionné par votre Blog, trouvé en faisant une simple recherche "Karate
Okinawa".

Vous habitez Okinawa et avez la chance de vivre au quotidien dans cette culture martiale extraordinaire, et je vous remercie de nous en faire partager.
Je me doute que vous n'avez pu accéder aux dojos locaux qu'après des années et des années d'entraînement, et un certain niveau.
J'aurais souhaité vous poser une question très simple : est-il possible pour un novice dans mon genre de démarrer un entraînement ici. Je ne connais rien d'Okinawa, de sa réalité sociale et
économique. Simplement que l'archipel est le berceau et la mecque du Karate, et qu'on y dénombre près de 200 dojos.

Ma quête peut vous sembler impertinente : un débutant, qui a commencé tard, et qui aimerait commencer son entraînement à deux pas des plus grands maîtres. Aussi ce n'est qu'en ultime recours,
n'ayant pas trouvé de réponse à cette question, que je me permets de la poser, en espérant ne pas monopoliser trop de votre temps.

Je vous remercie pour votre retour et vous adresse mes sincères salutations.

R. Guttman

Lionel 07/03/2012 04:17



Bonjour,


Bravo pour votre persévérance.


Il est tout à fait possible, même pour un débutant de pratiquer à Okinawa. un de mes amis Français est d'ailleurs venu à Okinawa, pour son travail, n'avait jamais fait de karate auparavent et
n"'y avait même aucun intérèt et à commencer sur place, dans le dojo de Hokama Tetsuhiro, près de l'université où il faisait ses recherches. MAIS IL EST RESTE PLUSIEURS ANNES A OKINAWA. Dans le
cas de quelqu'un qui ne viendrait que quelques semaines, ce ne serait pas profitable. Loin de moi l'idéée  de casser vos rêves, mais je ne veux pas non plus vous faire croire que c'est si
simple.


  A mon avis, il vous faut surtout de nouer des contacts, soit avec un prof okinawaîen qui enseigne en France et même (c'est ce je pense le plus sage) aller avec lui à Okinawa au cours de
séjour qu'il organise (en France, Adaniya, Shimabukuro, Chinen, Oshiro organisent ce genre de stges), soit nouer ces contacts avec un prof okinawaïen qui vient faire un stage en France. Donc il
vous faut surveiller les annonces  des stages.


La première solution que j'ai indiquée, est celle que j'ai suivi. Je suis allé avec mon prof de l'époque (Oshiro) sur place, j'ai noué des contacts avec les sensei, deux ans plus tard, je
suis  retourné à Okinawa avec Oshiro et grâce aux contacts noués lors du précédent séjour, je suis resté trois mois. Je sais que ça prnds du temps et surtout de l'argent, mais c'est un moyen
fiable et qui permet de pouvoir revenir en arrière si ça se passe mal.



montaigne 06/11/2010 01:30


Toujours aussi intéressant tes sujets historiques.


Chinen 06/11/2010 02:09



Merci