Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : 沖武館 Okibukan
  • 沖武館 Okibukan
  • : Mensôre Uchinâ-blog. Un petit blog de présentation de l'île berceau du karate et du kobudô. Ici, je parlerais tout autant des arts de combat d'Okinawa, que de la culture trop méconnue de cette partie du Japon.
  • Contact

Visiteurs


Il y a actuellement visiteur(s)

Recherche

Annonces

                                                                    SourcesFujian

 

Le livre "Karaté d'Okinawa, les sources du Fujian"

Détails sur le contenu

 

Disponible à la Fnac

Egalement disponible chez Budostore

34 RUE DE LA MONTAGNE SAINTE GENEVIEVE

75005 PARIS

Et toujours en commande

Bon de commande au format MS-Word

 et au format PDF

 

Griffes.jpg

Le livre "Karaté d'Okinawa, entre les griffes du dragon, du Tigre et de la Grue"

Disponible sur Amazon.fr

28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 06:06

http://s.imwx.com/v.20120328.084252//img/wxicon/70/30.png

29° et 86% d'humidité

 

Et un chasseur F15 US qui s'écrase à 115 km au sud d'Okinawa.

 

Ce matin, entrainement aux fouettés des poignets du kata Hakkaku 1.

Le plus dur sont les attaques doubles fouettés/piques en décallage : fouetté aux yeux d'une main et pique à la gorge de l'autre... un poignet souple, mais pas l'autre...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

dominique poupeau 11/06/2013 17:27

Bonjour, je ne sais pas si vous avez lu mes commentaires sur votre dernier livre, il m'a semblé y avoir eu un problème de communication. J'ai été très intéressé par votre ouvrage sur les sources du Goju Ryu, sources qui confirment ce que maître Toguchi et maître Tamano son successeur dans l'Okinawa Goju Ryu Shoréikan, m'ont apporté..
Je reviens au livre: je suis étonné qu'à la page 195, vous ne parliez pas du GAMAKU qui est la forme supérieure de la respiration associée à la posture, respiration qui trouve son expression dans le kata Suparumpeï (enseignement de maître Miyagi à maître Toguchi) et que l'on travaille dans les kata Sanchin et Tensho.
De même page 196, je suis etonné que vous ne mentionné pas le SHINKUTCHI qui y est associé.
page 242, maître Toguchi m'a rapporté que son 1er professeur Seko Higa lui avait dit que Kanryo Higaonna serait devenu uchi deshi de Zhong Ligong après qu'il eut sauvé sa fille de la noyade; avant il était domestique, s'entraînait seul après avoir observé des entraînements en cachette. Maître Toguchi qui était ami intime de Juhatsu Kyoda rapporte que ce dernier lui avait dit que Kanry Higaonna avait rçu l'enseignement sz Zheng Ligong et Wang Zenshang;
page 267: effectivement, Kanryo Higaonna reçut un long enseignement de Aragaki Seisho et son long séjour chinois lui avait permis d'approfondir ses techniques et sa théorie; il serait revenu en 1880
page 275: maître toguchi confirme que lors des longs entretiens qu'il a eu au dojo de Seko Higa le soir après les cours, Chojun Miyagi lui avait dit qu'il n'avait trouvé aucune trace du dojo d'entraînement de Kanryo Higaonna.
page 280: Chojun Miyagi a laissé à Seikichi Toguchi le ou une copie du Karaté-Do Gairyaku qui daterait de mai 1936.
page293: j'ai constaté que le Goju Ryu était plutôt pratiqué par des personnes de forte constitution, mais je n'en fais pas un principe.
page 297: Seikichi Toguchi a relaté la même provenance des kata.
page314: je n'ai pas tout à fait la même version quant à la succession de Chojun Miyagi; il trouvait ses élèves différents et étaient tous ses successeurs, même si Seko Higa était son premier élève et seul autorisé à ouvrir un dojo; mais les quatre dernier élèves de la troisième génération (M. Yagi,, les deux Myazato et S. Toguchi) pouvaient le revendiquer: seul Seikichi Toguchi à continuer son œuvre en créant des Fukkyu kata, des kata en musique et en appliquant l'Irikumi. Ee'chi Miyazato voulait être le seul à succeder à Chojun Miyagi, mais les autres élèves l'écartèrent et puis il était surtout enseignant de judo.
Seikichi Toguchi était très ami de Shimpo Matayoshi,(ils s'étaient connus dans le dojo de Seko Higa) mais une brouille d'origine politique les sépara
page 338: j'ai une autre version:à la fin de sa vie, Chojun Miyagi, malade, était souvent assis; aussi faisait-il éxécuter Sanchin en avançant et reculant pour pouvoir observer sans se déplacer; il faisait exécuter le vrai Sanchin à ses fidèles élèves. L'explication de M. Higaonna semble simpliste, pourtant il a été l'élève de maître Toguchi au Yoyogi Dojo quand il est arrivé d'Okinawa avec une lettre de recommandation d'un maîte d'Okinawa; il y couchait et enseignait aux enfants.Morio Higaonna occulte ce long épisode car Seikichi Toguchi l'a exclu du Shoreikan

page 351: hakutsuru no maï s'éxécute à deux: le héron et le serpent
Voila quelques remarques constructives et bravo encore pour votre ouvrage; je voudrait vous demander de quelle école de kobudo dépend votre maître Shimabukuro Tsuneo ?
Cordialement
Dominique Poupeau

Lionel 12/06/2013 09:30

Merci pour ces précisions !
Concernant, Shimabukuro Tsuneo sensei, il était dépendant du Matayoshi-kobudô et du Kônan-ryû-karate. Pour des raisons connues de lui seul, il a rejoint la bannière du Ryûkyû-kobudô et du Uechi-ryû-karate. J'ai toujours voulu être fidèle à la famille Matayoshi et son style de kobudô me convient parfaitement, aussi n'ai-je pas suivi Shimabukuro sensei.