Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : 沖武館 Okibukan
  • 沖武館 Okibukan
  • : Mensôre Uchinâ-blog. Un petit blog de présentation de l'île berceau du karate et du kobudô. Ici, je parlerais tout autant des arts de combat d'Okinawa, que de la culture trop méconnue de cette partie du Japon.
  • Contact

Visiteurs


Il y a actuellement visiteur(s)

Recherche

Annonces

                                                                    SourcesFujian

 

Le livre "Karaté d'Okinawa, les sources du Fujian"

Détails sur le contenu

 

Disponible à la Fnac

Egalement disponible chez Budostore

34 RUE DE LA MONTAGNE SAINTE GENEVIEVE

75005 PARIS

Et toujours en commande

Bon de commande au format MS-Word

 et au format PDF

 

Griffes.jpg

Le livre "Karaté d'Okinawa, entre les griffes du dragon, du Tigre et de la Grue"

Disponible sur Amazon.fr

15 décembre 2010 3 15 /12 /décembre /2010 04:11

Depuis longtemps à Okinawa, les plantes sont utilisées pour la prévention des maladies  et la préservation de la santé.

 

Ces dernières années, diverses études ont révélé que nombre d’ingrédients de la cuisine okinawaïenne substances bonnes pour la santé et ont apportés de grands progrès dans la diététique médicale.

 

Cette sagesse antique s’est transmise jusqu’à nos aujourd’hui et on la retrouve jusque dans les infusions, la préparation du thé et de l’awamori, alcool typique d’Okinawa, qui, même s’il utilise le même ingrédient principal que le sake japonais, en est différent.

 

Parmi les nombreuses plantes de bien-être, il y en a une qui est notable le uchin (ukon.)

----.jpg

                                                   Ukon

 

Dans ce uchin, on trouve une substance, la curcumine, qui a des effets bénéfiques sur la fonction hépathique et la stérilisation. Depuis une époque reculée, le uchin est considéré avec beaucoup d’égards

 

Le uchin de Ryûkyû est renommé dans tout le Japon, à tel point qu’à l’époque du royaume de Ryûkyû, ce ukon était un monopole d’Etat.

 

A Okinawa, les plantes qui se poussaient devant les maisons ou au bord des routes comme le Banshirû (goyave) et Fûchibâ (armoise), Sakuna « plante de longévité » étaient connues pour leur vertus médicinales.

バンシルー-copie-4------copie-5.jpg

                              Banshirû                                                                         Sakuna

 

サクナ(長命草)

                                   Fûchibâ


Avec le boom sanitaire de ces dernières années, de nombreux produits furent fabriqués à partir de ces plantes et furent commercialisés en tant que compléments alimentaires ou comme thé.

 

A Okinawa, depuis des temps très reculés et de manière empirique, liée à la seule observation, on sait qu’en dehors du uchin (curcuma) et du goya, et il y a de nombreux ingrédients alimentaires bons pour le corps.

               

Ces dernières années, diverses études ont révélé que nombre d’ingrédients de la cuisine okinawaïenne contiennent des substances bonnes pour la santé et les résultats de ces recherches ont apportés de grands progrès dans la diététique médicale.

 

Par exemple, dans les algues mozuku, on trouve une molécule appelée fucoïdane qui aurait un effet anti-cancéreux et qui activerait les cellules du système immunitaire, on dit aussi s’attendre, sous couvert de nouvelles recherches, à une action anti-allergisante et anti-thrombique.

モズク-copie-1                                                                                               Algues Mozuku

 

En outre, sa grande concentration en acide citrique et en acides aminés aide à la lutte contre la fatigue

 

Il y a aussi le shîkwâsâ, un fruit acide de la famille des citrus, qui contient une substance, la nobiletine , qui contribue à faire baisser la pression artérielle et les taux de sucre sanguin.

--------copie-1.jpg

                                                                                                Shîkwâsâ


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jack 23/12/2010 23:08


Ce qui est amusant avec le concept d'alicament c'est qu'il n'y a aucune étude sérieuse dessus... Et qu'il est facile de prouver tout et son contraire...

Notamment lorsque ces études sont financées par des grands groupes industriels... Par exemple si un groupe qui vent du ginseng coréen, on trouvera que le ginseng est actif sur tel et tel
récepteur... Si par contre c'est un groupe qui vend d'autres types de produits, on trouvera que le ginseng coréen au contraire ne fait pas ses preuve en tant que produit actif...

A l'heure où le business et la finance régissent le monde il ne sera jamais possible de faire d'étude sérieuses, notamment sur les interactions...

Par contre si nos grands mères et arrières grand mères se soignaient comme ça, si l'herboristerie est une des bases de la médecine chinoise, vielle depuis un ou deux millénaires... dire que c'est
psychologique, c'est être de mauvaise foi...